23 Septembre 2016

ENVIRONNEMENT

Télécharger notre plaquette sur les effluents d'élevage :  Pages intérieures ; Pages extérieures

Les effluents d’élevage porcin 

Lorsque les porcs sont sur caillebotis, on obtient du lisier qui correspond au mélange d’excréments, d’urine et d’eau de lavage évacué par les orifices du caillebotis et stocké dans une fosse. Le lisier est composé de 95 % d’eau et de 5% de matière sèche seulement.

Lorsque les porcs sont sur paille, on obtient du fumier qui est un mélange de paille, d’urine et d’excréments. Le fumier est stocké dans une fumière

En région, les effluents porcins représentent 6,6 % des effluents d’origine agricole, contre 83 % pour les bovins, 6.3 % pour les volailles et 4.1 % pour les lapins, ovins, caprins, équins. (Source : agence de l’eau Artois Picardie 2007) 

Un engrais naturel 

Le lisier est un engrais naturel, issu du vivant. Il contient naturellement des éléments nutritifs adaptés aux plantes et disponibles en grande partie immédiatement.  Produit sur l’élevage, son transport est court : il a donc un bilan carbone favorable ! De plus, il s’agit d’un élément fertilisant autorisé en agriculture biologique. 

Par comparaison, les engrais de synthèse sont fabriqués par l’homme dans des usines classées SEVESO. Ils sont fortement consommateurs d’énergies fossiles (pétrole, gaz naturel). Souvent importés de pays voisins, ils sont transportés sur des circuits plus longs, ce qui alourdit leur bilan carbone. Néanmoins, ils sont souvent incontournables pour compléter les apports d’éléments nutritifs des effluents d’élevage. 

Un cycle de vie : les porcs nourrissent les plantes et les plantes nourrissent les porcs ! 

En élevage, les déjections des porcs sont stockés dans des fosses quand il s’agit de lisier et sur une fumière quand il s’agit de fumier. Le stockage des effluents permet de les épandre dans les champs au bon moment. 

Le lisier et/ou le fumier porcin épandus apportent des éléments nutritifs pour les cultures et la vie du sol. En effet, les effluents d’élevage sont des fertilisants naturels historiques qui étaient déjà utilisés avant l’invention des engrais de synthèse. 

Les plantes sont ensuite récoltées pour notre alimentation mais aussi pour nourrir les porcs. La boucle est bouclée ! 

L’épandage, dans le respect de l’environnement 

L’épandage est la pratique agricole consistant à apporter au sol des effluents d’élevage tel que le lisier porcin. 

Le stockage 

L’éleveur dimensionne la capacité de stockage d’effluents de sa fosse en fonction de la taille de son élevage. Il doit pouvoir stocker les effluents de son élevage pendant plusieurs mois. Ainsi, l’éleveur peut épandre aux périodes requises pour nourrir les plantes et le sol. 

La fertilisation raisonnée 

Il s’agit d’apporter au moment opportun la juste quantité d’éléments nutritifs dont les plantes ont besoin pour se développer. 

Afin de calculer la dose précise d’effluents à apporter au sol, il faut :

Respecter les règles d’épandage 

L’éleveur doit respecter le calendrier d’épandage, c’est-à-dire les périodes réglementaires pour lesquelles les épandages sont autorisés mais aussi des distances d’épandages vis-à-vis des habitations, des cours d’eau... 

L’éleveur doit aussi respecter son plan d’épandage. Il s’agit d’un document de synthèse comportant notamment l’identification des parcelles de l’exploitation aptes à recevoir des effluents, les surfaces de ces parcelles, un calendrier prévisionnel d’épandage. Ce plan est dimensionné par rapport à la taille de l’élevage et validé par l’administration. 

L’éleveur doit enregistrer dans un cahier d’épandage l’ensemble des apports d’effluents sur ses parcelles. Ce cahier d’épandage assure la traçabilité de tous les épandages par culture et par champ. Il fait l’objet de contrôle par les services publics (DDPP, DDTM…). 

Le matériel d’épandage 

Des techniques existent et sont utilisées par les éleveurs pour réduire au maximum les nuisances olfactives qui peuvent être occasionnées par l’épandage. Par exemple, l’éleveur peut utiliser une rampe à pendillards (petits tuyaux descendant jusqu’au sol) ou un enfouisseur (qui permet d’incorporer directement le lisier dans le sol). Il peut également épandre puis labourer dans les 24h. 


 

1
Logo - interporc.png    © 2018 URGPP, Tous droits réservés - Mentions légales - Création NEWELYS    Logo - URGPP.png